5 types de cépages cultivés dans les Cantons-de-l’Est

par .

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Les Cantons-De-l’Est sont reconnus comme étant la plus grande région vinicole du Québec. Climat oblige, les assemblages de vigne et de cépages sont uniques, tout comme le goût des produits de chez nous. Voici 5 types de cépages typiquement utilisés par les producteurs québécois que vous retrouverez lors d’une visite en Estrie.

Vidal

Au rayon des vins blancs, ce cépage français est bien connu des producteurs québécois. Apprécié pour sa résistance aux maladies et au climat frais, on le retrouve surtout dans les vins de glace ou dans l’élaboration de vins plus fruités et gras.

Notre suggestion: Léon Courville – Cuvée Vidal
Cette cuvée évoque la pomme mûre, le pamplemousse, le litchi et le miel. Les sucres sont secs et il possède une acidité rafraîchissante qui se termine en texture plus grasse. Parfait pour une chaude journée d’été!

Pinot gris

Majoritairement produit en Allemagne et en France, le Pinot gris est aussi fort populaire chez nous. Plus généreux et charpenté que le Vidal, ce type de cépage offre en Allemagne un vin avec du corps et une belle acidité, alors qu’au Québec le résultat est plus rond et épicé.

Notre suggestion: Coteau Rougemont – Pinot Gris
D’une couleur jaune paille, avec des arômes de pamplemousse, de zestes de citron confits ainsi que des notes florales et d’épices. Il offre une belle minéralité qui prolonge savamment les saveurs en bouche.

Maréchal Foch

Cépage rouge le plus utilisé au Québec, cette variété hybride française utilisée pour le vin rouge offre des arômes herbacés et fruités. On peut l’utiliser en assemblage, autant pour produire un vin léger ou plus intense.

Notre suggestion: Domaine Côtes d’Ardoise – Côte d’Ardoise
Ici assemblé avec du Gamay noir et du Lucy Kuhlmann, le Maréchal Foch apporte un arôme de fruits mûrs et offre une belle finale boisée et fumée.

Frontenac Noir

Cultivar créé aux États-Unis, ce cépage hybride est réputé pour sa résistance au froid, d’où sa popularité auprès des producteurs d’ici. Il peut survivre à des températures allant jusqu’à -36º Celsius et est souvent utilisé pour des vins fortifiés.

Notre suggestion: Vignoble de la Bauge – La Flambée
Vin fortifié du vignoble de la Bauge, il est mûri pendant un minimum de 24 mois en vieux fûts de chêne. Arômes de pruneaux, de cerises, de canneberges et de vanille, le produit est équilibré avec une belle rondeur.

Seyval

Très populaire dans les vignobles québécois, cet hybride français plutôt résistant arrive à maturité à la fin de septembre. Fruité et végétal, ce cépage est utilisé pour les vins blancs ou rosés. Il est donc bien souvent assemblé avec d’autres cépages.

Notre suggestion: Vignoble Les Pervenches – Seyval-Chardo
Issu d’un vignoble à 100% biologique et contenant très peu de sulfites, il est rond, frais, sur des notes d’amandes et de miel. Un assemblage avec du Chardonnay ajoute une belle minéralité et une rondeur qui se combine parfaitement avec des poissons à chaire blanche. Un coup de cœur!

autres articles